Mieux coordonner les soins hôpital-ville, grâce à l'e-santé : l'exemple de Badalona #HIMSSLiege

jordi piera

This post is also available in: Anglais

BSA est un organisme de soins intégrés pour la région de Barcelonès Nord. BSA gère l’hôpital municipal de Badalona, les soins à domicile, le centre sanitaire et social El Carme, sept centres de soins primaires, et le Centre pour la santé sexuelle et reproductive qui sert la banlieue la plus importante de Barcelone. Badalona est situé sur la côte espagnole, à dix kilomètres au nord de Barcelone.
badalona

Le partage de dossiers de santé informatisés entre les différents « niveaux » de ce système de soins permet aux patients de voir un spécialiste, sans qu’il y ait de la duplication. Les spécialistes peuvent voir les patients chez eux et dans les centres de soins.

J’ai été ravie d’interviewer Jordi Piera, CIIO de Badalona Serveis Assistencials (BSA), pendant HIMMS 17 aux Etats-Unis. Jordi, diplômé en « Computer Science Engineering » et en Gestion des entreprises, a également réalisé un Mastère en Télémédecine. Il rapportera son expérience de Badalona à HIMSS Liège les 28-29 mars, 2017.

Denise: Jordi, parlez-nous de vos responsabilités à BSA.

JP : En tant que CIIO ou ‘Chief Information and Innovation Officer’ pour la région de Badalona, j’ai plusieurs casquettes. Badalona Serveis Assistencials fournit des soins primaires, aigus, et intermédiaires, ainsi que des services sociaux, pour 500 000 personnes, chiffre qui continue de grandir. Je travaille aussi bien sur les problèmes du quotidien que sur la recherche et l’innovation. A ce titre, nous mettons l’accent sur l’amélioration de la qualité des soins de notre population cible, grâce aux TIC.

DS : BSA collabore avec HIMSS depuis plusieurs années…

JP : Oui, nous avons commencé à collaborer avec HIMSS en 2006, tout au début de l’installation européenne de HIMSS. L’hôpital municipal de Badalona avec ses 120 lits, était l’un des premiers en Europe à accéder au niveau HIMSS 6 et le premier en Espagne, avec l’hôpital Denia. Nous en sommes très fiers et cela m’a beaucoup plu de faire partie du processus. Ceci dit, EMRAM ou le « Electronic Medical Record Adoption Model » qui nous a permis d’atteindre ce niveau est seulement pertinent pour les soins aigus à l’hôpital et cela ne nous a pas pleinement satisfait. Nous devons assurer tout l’éventail des soins. Nous étions donc intéressés par évaluer notre organisation dans le cadre du HIMSS Continuity of Care Maturity Model (CCMM) lorsque nous en avons pris connaissance.

jordi piera

DS : Qu’allez-vous présenter lors de votre intervention à  HIMSS Liège qui est consacré au « Continuity of Care Maturity Model (CCMM) »  ?

 JP : Je vais expliquer comment le CCMM nous aide à évaluer tous les services sanitaires que nous proposons à Badalona : les soins primaires, les soins aigus, les soins intermédiaires, les soins à domicile et le soutien social.

A HIMSS Liège, nous allons échanger à propos de l’intégration horizontale de tous ces services. Le CCMM nous donne les bases d’une approche intégrée. En Espagne, le système de santé est 100% public. Or, en Ecosse, par exemple, où le service de santé est public aussi, les médecins généralistes exercent « en mode privé » ce qui impacte le partage de l’information entre les différents niveaux et fournisseurs de soins.

DS:  Jordi, vous avez eu quelques succès dans ce domaine à Badalona. Quels succès vous viennent à l’esprit d’emblée ?

JP: Le premier qui vient a l’esprit c’est le programme « du retour précoce à domicile » pour les personnes âgées. Nous pouvons vraiment dire que c’est un programme qui place le patient au centre. Prenons l’exemple de la convalescence après une fracture de la hanche. Nous avons raccourci la période de convalescence de 9 à 6,1 semaines, grâce aux soins intégrés. Les patients quittent l’hôpital, post-intervention après trois jours, car nous pouvons complètement coordonner les services de santé et les services sociaux, et les personnaliser selon les besoins de chaque patient.
Deuxièmement, nous proposons des exercices préventifs, pour que les personnes âgées fassent moins de chutes et badalona serveis assistencialsfractures. Ce programme marche grâce à une collaboration intense entre les soins intermédiaires (qui identifient les candidats potentiels) et les soins primaires (qui livrent les workshops pour les personnes âgées et leur aidant).

Et enfin, j’aimerais citer notre « nudging programme » pour les médecins. C’est un programme qui incite les médecins à moins prescrire, tout en douceur. Nous utilisons les TIC pour permettre aux médecins de se comparer à leurs collègues en fournissant des ratios par département ou organisme de soins. Les médecins voient d’eux-mêmes qu’il est possible de faire autrement.

DS : Donc on peut dire que les habitants de Badalona bénéficient d’une qualité de soins très élevée grâce à l’apport de l’informatique…

JP: Oui, tout à fait. Je suis entré dans l’univers de l’informatique en l’an 2000. J’étais encore étudiant et j’ai eu la chance de grandir avec le système. J’ai pu participer à plusieurs mises en œuvre, allant du dossier santé informatisé à l’intégration des services sociaux, et à la stratégie e-santé. Je suis heureux, et ce n’est pas terminé, car je vais rapporter quelques nouvelles idées, j’en suis sûr, de HIMSS Liège!

Le prochain événement  HIMSS en Europe est  HIMSS Liège, (28-29 mars, 2017), organisé en partenariat avec HIMSS Europe, le CHU de Liège et l’Université de Liège,  Ce sera l’événement « Health IT » de la région Benelux et du Nord de la France. Incluant des sessions en Français, en Anglais et en Néerlandais, ainsi que la visite du CHU de Liège, cet événement rassemblera les principaux acteurs de santé européens.

Denise Silber

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *