Apple, Amazon, et la Santé à l’été 2022

Les entreprises de la GAFAM (Google, Apple, Facebook ou Amazon) s’intéressent toutes à la Santé, même si chacune avance différemment, et nous nous intéressons à elles, compte tenu des moyens colossaux qu’elles peuvent déployer. En juillet 2022, notre attention est retenue par Apple et Amazon.

Apple,  acteur mondial de la Santé, publie un livre blanc de ses accomplissements

Depuis 8 ans, Apple poursuit une approche mondiale dans la Santé fondée sur ses produits : l’iPhone, iPad, Apple Watch, Apple TV, et l’interaction avec des données de santé collectée par  l’iPhone et l’Apple Watch de l’utilisateur. En juillet 2022, Apple publie un livre blanc[1] qui annonce des objectifs ambitieux dès le titre, «Empowering people to live a healthier day » soit « permettre à chacun de vivre chaque jour en meilleure santé » grâce à la technologie Apple qui vient en soutien de « la santé personnelle, la recherche, et le soin. »
Parmi les accomplissements que nous relevons dans ce document, ils sont presque tous mondiaux :
·      Entre l’iPhone et Apple Watch,  qui sont disponibles dans 200 pays et territoires, l’utilisateur peut désormais enregistrer et partager 150 types de données de santé, ainsi que les données de certains établissements et institutions au Royaume-Uni, aux Etats-Unis et au Canada.
·      Après avoir collaboré avec Stanford Medicine pour réaliser la « Apple Heart Study », la plus grande étude clinique cardiaque (419,297 patients!) à date, (consacrée à la détection de l’AFib) Apple a également réalisé des études de la santé féminine, de l’ouïe selon le même modèle.
·      Le « HealthKit API » ou interface de programmation d’application santé d’Apple est intégré dans plusieurs dizaines de milliers d’applications et selon Apple, ce kit réduit le temps requis pour réaliser des études cliniques.
·      90% des infirmiers dans les principaux établissements de santé aux Etats-Unis utilisent des iPhone pour de la communication professionnnelle.
·      Apple gère 55 programmes Apple Watch de bien-être en entreprise  dans 17 pays.

Amazon poursuit sa stratégie santé américaine et acquiert le réseau de soins, One Medical

Avant d’acquérir One Medical, Amazon bénéficiait déjà de plusieurs activités en santé : PillPack, Amazon Care, et Healthlake, que l’acquisition de One Medical complémente.
En mai 2018, Amazon a fait l’acquisition de PillPack, une pharmacie en ligne américaine qui livre les médicaments directement chez les patients. Selon la AHA (American Hospital Association) le marché américain des médicaments de prescription pèse $500 milliards et les clients de Pillpack dépensent $5000 ( !) par an, alors que les clients d’Amazon Prime seulement $1300.
En septembre, 2019,  Amazon a lancé Amazon Care afin de proposer une offre de santé hybride, virtuelle et en personne à ses propres employés, et par la suite, aux employés d’autres entreprises. C’est un marché important, parce que les employeurs américains doivent légalement fournir une assurance santé à leurs employés. Le service qui avait débuté à Seattle au siège d’Amazon est maintenant disponible virtuellement à l’échelle nationale des Etats-Unis, et la partie « en personne » avec des professionnels de santé est disponible dans 20 villes américaines.
En juillet, 2021 Amazon a lancé Healthlake[2], qui assure une fonction de type dossier patient informatisé, de gestion de données patients, y compris l’imagerie. « Amazon HealthLake est un service éligible à HIPAA qui offre aux entreprises du secteur des soins de santé et des sciences de la vie une vue complète des données de santé d’un individu ou d’une population de patients pour des requêtes et l’analytique à grande échelle. »

Un an plus tard, le 21 juillet, 2022, le vice-president d’Amazon Health Services a annoncé[3] que sa société venait d’investir US$3,9 Milliards dans l’acquisition du réseau de soins américain One Medical, afin de donner la possibilité à tous les clients d’Amazon d’accéder à des services de santé « où, quand, et comment ils les souhaitent. » A la base, One Medical est une application mobile et un site web qui permet, pour un abonnement annuel de $199, d’accéder à des services dont des téléconsultations, la gestion des ordonnances et de son dossier patient informatisé. One Medical, dont le siège est à San Francisco, compte 72 centres médicaux aux Etats-Unis.
Concernant cette acquisition, les avis sont mixtes. Quelles économies d’échelle la société Amazon pourra-t-elle réaliser au niveau des cabinets médicaux ? L’éthique d’Amazon comment pourra-t-elle suffire lorsqu’il s’agit de gérer des cabinets médicaux ? C’est une acquisition « terrifiante » pour des spécialistes de la protection de la confidentialité des données patients. Comme l’a dit un témoin américain, « Amazon vient d’acheter le cabinet de mon médecin. Je donne un mois à Amazon de me convaincre de rester et si non, je cherche un autre médecin[4]. ». One Medical est encore déficitaire mais le nombre d’abonnés est en pleine accélération. Alphabet (Google) compte parmi les investisseurs de One Medical.

Une actualité à suivre…

Denise Silber

[1] https://www.apple.com/newsroom/pdfs/Health-Report-July-2022.pdf
[2] https://aws.amazon.com/healthlake/faqs
[3] https://press.aboutamazon.com/news-releases/news-release-details/amazon-and-one-medical-sign-agreement-amazon-acquire-one-medical/
[4] https://www.washingtonpost.com/technology/2022/07/22/amazon-one-medical-privacy/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.